Shankhaprakshalana

Shankhaprakshalana est une pratique ancestrale de nettoyage yogique qui permet un nettoyage du système digestif dans son entier.

La pratique consiste à boire de l’eau salée tiède puis d’effectuer 5 postures particulières de yoga plusieurs fois. Il existe tout au long du tube digestif, un certain nombre de sphincters ou valvules qui s’ouvrent et se ferment pour contrôler le passage de la nourriture pendant la digestion. Ces 5 postures ont le pouvoir de faire relâcher les sphincters et donc de laisser l’eau salée s’écouler rapidement jusqu’à l’anus d’où elle est rejetée.

L’accumulation de matières toxiques dans les intestins empoisonne le sang, c’est la cause de nombreuses maladies qui se répercutent sur l’ensemble du corps. La présence de toxines dans notre corps peut se manifester de plusieurs manières : des irritations cutanées (boutons, plaques, taches), une peau flasque sans élasticité ni éclat, obésité, fatigue et/ou manque d’énergie, mauvaise digestion et manque d’appétit, maux de tête, étourdissement, anxiété, nervosité, manque de résistance aux maladies, problèmes du système digestif, problèmes de sommeil, douleurs musculaires ou articulaires.

Les effets bénéfiques de Shankhaprakshalana ne se font pas sentir du jour au lendemain et les résultats ne sont pas spectaculaires et immédiats. Mais ils ne tardent pas à se manifester sous la forme d’une fraîcheur de l’haleine, d’un meilleur sommeil, d’une disparition des irritations cutanées sur visage ou sur le corps, la transpiration cesse d’être malodorante, le teint s’éclaircit.
Cet exercice n’est pas purement « éliminateur », il est aussi stimulant. Il « défatigue » tout le système endocrinien. Le foie est stimulé ainsi que toutes les glandes annexes du tube digestif, notamment le pancréas.

La pratique de ce nettoyage permet d’obtenir un renouvellement de la flore intestinale et de lutter contre les dysmicrobismes et donc de lutter contre les maladies inflammatoires, maladies auto-immunes, maladies infectieuses et allergies.
Tout l’organisme bénéficie de ce nettoyage complet de l’appareil digestif qui, en purifiant le sang, élimine en particulier les troubles en rapport avec le système digestif : diabète, hyperacidité, dysenterie chronique, constipation, par exemple.

Abordable par toute personne capable de réaliser les postures et ne présentant pas de contre-indications à la pratique, Shankhaprakshalana apporte également un sentiment de légèreté, d’entrain, une lucidité d’esprit et une joie de vivre inhabituels.
La pratique Shankhaprakshalana est recommandé une à deux fois par an pour un maintien en pleine santé.

Consignes importantes :

L’intestin devra être le plus vide possible pour la pratique, c’est pourquoi la veille de la pratique il est préférable de ne pas diner ou alors le plus légèrement possible et au plus tard jusqu’à 19h30

  arriver à jeun pour la pratique

être motivé

Les contre-indications à Shankha prakshalana sont l’hypertension, les ulcères gastriques ou duodénaux ainsi que toutes les affections aiguës du tube digestif.

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *